top of page

ENJOY MON AMOUR

Enjoy mon amour


4 jours...mon amour

4 jours que je te cherche du regard malgré moi dans le pré des voisins et que tu n'es plus là

un trou s'est formé dans le pré, un trou énorme, la nature autour n'est plus la même depuis que tu es parti mon amour

Enjoy, je me souviens de tes courses de bébé où tu finissais par terre encore maladroit sur tes pattes trop longues pour toi

Je me souviens même avant cela du jour où nous avons emmené ta maman dans un haras pour qu'elle puisse te faire naitre dans les meilleures conditions pour elle et pour toi...

Je me souviens de ton arrivée mon bébé chéri

Enjoy, cheval fougueux, tu étais si beau dans le vent, je te revois galoper plein de fougue et puis je te revois téter ta mère, même quand elle n'avait plus de lait depuis longtemps, quelques jours avant encore avant ton départ, tu la tétais...

ah ta mère, l'entendre hennir ce samedi soir 27 nov 2022, en te cherchant partout, ta petite mère perdue, d'habitude si calme, si sereine, et là, elle galopait partout...mon coeur déchiré, j'ai laissé un cri de douleur jaillir dans le soir pour me relier à elle, pour me relier à toi


Qui a fait ça?

Détruire cette relation magnifique, ta fusion avec ta mère, votre équilibre absolu, quasi miraculeux dans ce monde si violent, impitoyable

Anéantir en quelques minutes votre lien d'amour, vous séparer...

Sans te préparer à ce jour, sans qu'il communique et te dise...

et qu'auraient ils pu dire vraiment?...

"Enjoy, on aurait pu te laisser vivre en paix ici une vie de rêve, comme aucun cheval domestiqué ne vit sur terre, on aurait pu...

mais non, on a fait le choix de te faire connaitre à toi aussi cette immense douleur comme des millions d'autres l'ont vécue et le vivent à chaque instant, on a décidé de ton sort, te vouer à une vie de merde dans un box, à te dresser pour concourir pour que des humains gagnent des petits trophées

On avait là l'opportunité unique de te laisser vierge de tout asservissement, brutalité, enfermement, maltraitance, grosses fesses sur le dos et que tu vives libre comme l'air"


Ils n'ont pas dit ça


Mais non mon amour


Mais non mon amour


ils ne t'ont pas dit ça

T'ont ils même parlé?

Des décennies à côtoyer tes semblables, ils n'ont pas compris que vous ressentiez tout à la démesure, ils n'ont pas appris avec toi ce qu'est l'empathie


d'une seconde à l'autre, toi qui vivais innocent près de ta mère et de Silkie

tu es parti dans un gros camion pour je ne sais où

et je pleure

Je ne peux rien faire pour te sauver mon amour


et je prie pour que tu ne te laisses pas dompter, que tu sois insupportable, reviens Enjoy, la prairie a besoin de ta joie...


Je t'aime


Pour ceux et celles qui iront au bout de cette lettre adressée à Enjoy, vous pouvez le retrouver sur un post précédent, le 27 avril 2022 , Enjoy, sublime dans la brume...






23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page