top of page

Yoga et Néo chamanisme

Le yoga a pris sa source il y a des milliers d'années et les asanas s'inspirent en permanence de la nature, de la grande famille des êtres vivants dont nous faisons intimement parti et plus largement du cosmos, de l'univers. Nous sommes à nous seul un microcosme contenant chacun des éléments et l'infini des possibles. Pratiquer, c'est mettre de la conscience dans ce va et vient continuel entre ce qui se passe à l'intérieur de notre être et notre perception de ce qui nous entoure.

Pratiquante aussi sur le chemin néo chamanique, c'est tout naturellement que ces deux voies de beauté se sont rejointes dans ma pratique et ma transmission.

Dans les postures, on cherche à capter l'énergie d'un animal, d'une plante ou de toute autre forme existante dans l'univers. Toute existence est énergie.

On investit les archétypes pour en saisir les qualités et affirmer notre présence au monde et réaliser que nos ressources intérieures sont infinies. Tout comme on part à la rencontre d'"animaux de pouvoir", d'alliés dans le monde subtil pour développer notre potentiel et nous libérer de conditionnements pour atteindre notre pleine autonomie.


Mon attrait pour le chamanisme remonte à mes études d'ethnologie et la lecture des livres de Carlos Castaneda et Victor Sanchez

Autant dire qu'à cette époque, il était difficile d'entrer dans la voie tant les écrits étaient difficiles à appréhender pour mon petit cerveau conditionné et nourri aux valeurs occidentales...

Mais je me souviens à quel point je me sentais proche des peuples amérindiens sans doute aussi sachant ce qu'ils avaient du endurer du fait de la colonisation. Les paroles des vieux sages Sioux vibraient fort dans mon coeur de petite banlieusarde shootée au bitume des villes

En 1992 ( L'année des 500 ans de la conquête ) j'ai fait mon premier voyage longue durée en Amérique centrale pour découvrir la culture afro caribéenne au Honduras mais c'est lors d'un second voyage en 1997 que j'ai gouté au Peyotl dans le désert Mexicain.

Dès lors, je n'ai eu de cesse de rencontrer des praticiens chamaniques pour m'aider à avancer sur cette voie mais il a fallu attendre les années 2000 pour le faire.

2001 est arrivé. Il y avait cette rencontre aux portes de Paris avec des représentants de tribus Sioux et Apaches si mes souvenirs sont bons. C'était exactement le 18 septembre soit une semaine après les attentats aux Etats Unis

A la question d'un journaliste " Que pensez vous des attentats? l'indien interrogé a répondu. Nous peuples premiers, le terrorisme nous le subissons depuis 500 ans

Mon coeur s'est mis à battre la chamade...C'est comme si je reconnaissais ma tribu...


Alors pourquoi un tel attrait pour ce qui représente pour moi la première spiritualité de l'humanité ?

Peut être, sans doute pour aller m'enchanter ailleurs et échapper au diktat de la pensée cartésienne toute puissante dont nos sociétés occidentales sont si fières.

Sans doute et surement pour retrouver la connexion immédiate que j'avais dans ma petite enfance avec le vivant, avec la rivière et l'océan...

Il est une évidence pour moi que l'engouement que connaissent aujourd'hui les pratiques néo chamaniques ne jaillit pas sans raison. Il apparait en même temps que le réchauffement climatique s'emballe, au moment de la destruction des éco systèmes et de la 6 ème extinction de masse et de l'urgence d'aimer la terre autant que d'un besoin viscéral de trop d'humains des sociétés prédatrices de retrouver la mémoire d'un lien de connexion naturelle à la terre et au ciel explosé tant par la religion ( qui a tout fait sauf relier) que par la science toute puissante et désenchantée.

A perdre ainsi la mémoire, on est devenu fou et il n'y a qu'à compter le nombre d'individus shootés aux médicaments, addictes aux drogues dures, au sexe, au jeu, à la nourriture etc pour reconnaitre que nous sommes en disharmonie absolue avec nous même et avec la terre qui nous donne tant...Il n'y a qu'à voir combien durent les guerres et les inégalités, combien perdure le génocide animal dans l'indifférence quasi générale de l'humanité dominante ...Une sorte de désamour qui n'en finit plus. Nous payons cher et la terre aussi, et les milliards de milliards d'êtres vivants aussi notre perte d'ancrage à la terre et au ciel.


Pour moi le néo chamanisme c'est une voie de beauté absolue.

Les peuples premiers sont une inspiration incroyable pour renouer avec ce que nous avons perdu il y a bien longtemps mais il n'est pas question pour moi de chanter leurs propres chants spécifiques à leur culture ni de tenter d'imiter leurs rituels, leurs cérémonies. Cela pour moi n'a aucun sens. Je ne veux rien leur voler tout comme je ne me retrouve pas dans ce qui fait leur spécificité culturelle. Je ne fantasme pas non plus sur une société humaine idéale qui ne connaitrait ni la violence ni la névrose.

Tout est à réinventer sans cesse et il y a de bons praticiens occidentaux qui offrent un enseignement aligné, adapté à notre civilisation sans se proclamer chaman...

Chaque jour, j'ai à ma disposition des pratiques à éprouver moi-même. Aucun dogme, tout est expérience. Je peux créer mes propres chants de pouvoir, de guérison, de célébration, je peux invoquer des esprits animaux alliés pour m'aider à avancer, dépasser mes peurs, je peux aller rencontrer mes ombres et leur parler, je peux communiquer en rêve avec les éléments. Mon intention avant un voyage est essentielle pour ne pas me perdre.

J'expérimente, je fais de la psycho magie, tout ça pour pouvoir communiquer avec mon âme, mon immense famille et retrouver mon pouvoir intérieur, devenir autonome, femme jument qui galope avec le vent, enfant loup sous la lune, petite abeille qui fabrique du nectar, plante sauvage buvant les rayons du soleil...


C'est à ça que j'invite les participant(e)s lors des ateliers où se mêlent l'art, le yoga, des pratiques chamaniques, à réétablir des connexions, à se sentir plus vaste et conscient de vivre au paradis...


18 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Commentaires


bottom of page